Archives mensuelles : décembre 2014

Propositions de la CPU pour la formation des E.C.

Propositions circulant actuellement d’un groupe de travail sur les carrières des Enseignants Chercheurs de la Conférence des Présidents d’Université  (CPU) et concernant tout particulièrement leur formation, aussi bien initiale que continue.:

LA FORMATION

Former tous les doctorants à la pédagogie. La CPU préconise de « renforcer le rôle des écoles doctorales en matière de formation : formations transversales, formations scientifiques, intégration de formations aux outils numériques ou à l’ingénierie pédagogique (en lien avec la stratégie de l’établissement), présentation des structures de l’université… ». En outre, une « formation initiale à la pédagogie » pourrait prendre « une autre forme que celle qui existait dans le cadre des CIES » (centres d’initiation à l’enseignement supérieur). Ce point est à travailler avec les Espé. » Quoi qu’il en soit, tous les doctorants, et pas seulement ceux qui bénéficient d’un contrat doctoral, devraient bénéficier d’une « formation à la pédagogie ou au management ou à la transmission de connaissances », de manière obligatoire. « Cette formation pourrait être prolongée dans les deux ans qui suivent le recrutement. »

La formation continue des enseignants-chercheurs. Le nouveau décret statutaire reconnaît « clairement » la possibilité d’une formation continue pour les enseignants-chercheurs. Certaines formations organisées par les organismes de recherche et les laboratoires
 pourraient être mutualisées. Parmi les thèmes de formation continue, la CPU évoque « la prise en charge d’activités transversales ou administratives », « la pédagogie et la didactique disciplinaire », les « outils numériques, en appui à la pédagogie ». Par ailleurs, des « formations mixtes, à destination des enseignants-chercheurs comme des personnels Biatss » pourraient être proposées.

Globalement les propositions renforcent la mission d’enseignement des universitaires et prévoient meilleure préparation et reconnaissance:

« Remettre l’activité de formation au cœur du métier de l’enseignant-chercheur, au même titre que l’activité de recherche et prévoir ainsi des congés sur le modèle des CRCT (congés pour recherche ou conversion thématique) permettant à un enseignant-chercheur de développer des innovations en matière pédagogique, de ressources numériques « .