Archives pour la catégorie Lectures

[Article] La formation d’enseignants universitaires nouvellement recrutés : quelles retombées ?

La Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur (RIPES)

2015-3

« La formation d’enseignants universitaires nouvellement recrutés : quelles retombées »

Basile Bailly, Joëlle Demougeot-Lebel et Christelle Lison

Résumé

La formation des enseignants du supérieur est devenue, aujourd’hui, un réel enjeu. C’est pourquoi de nombreuses institutions d’enseignement supérieur s’efforcent de mettre en place des dispositifs de formation à l’intention de leurs enseignants. C’est dans ce cadre que la présente recherche a été menée. Notre article présente les résultats d’une recherche visant à étudier les retombées de la participation à un dispositif de formation pédagogique auprès d’enseignants nouvellement recrutés au sein d’une université française à dominante sciences et techniques pour l’année 2013-2014. La recherche à visée exploratoire a considéré deux dimensions principales, d’une part, les conceptions des processus d’enseignement et d’apprentissage des nouveaux enseignants et, d’autre part, leurs pratiques d’enseignement. Les résultats montrent que le dispositif a amené les enseignants à questionner leurs conceptions, pour une majorité d’entre eux, et, dans une moindre mesure, à faire évoluer leurs pratiques d’enseignement.

« Pédagogie de l’enseignement supérieur en France : état de la question »

Un passionnant article de synthèse de Nicole Poteaux publié en 2013, à lire dans la revue en ligne DMS Distance et médiations des savoirs :

Introduction

Enseigner et apprendre à l’université constitue un champ spécifique du système éducatif, par son public en voie de spécialisation dans la perspective d’une insertion professionnelle proche, par la double fonction des enseignants-chercheurs et par le statut particulier de l’institution universitaire, productrice à la fois de connaissances et de formations. Enseigner à l’université est actuellement l’objet de questionnements dans lesquels surgit la notion de pédagogie de l’enseignement supérieur.

Lire la suite…

Référence électronique

Nicole Poteaux, « Pédagogie de l’enseignement supérieur en France : état de la question », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 4 | 2013, mis en ligne le 22 septembre 2013, consulté le 01 avril 2015. URL : http://dms.revues.org/403

« Enseignants-chercheurs de la Génération Y », article de J. Demougeot, 2014

Les jeunes enseignant.e.s-chercheur.e.s sont-ils plus innovant.e.s que leur aîné.e.s sur le plan pédagogique ? Réponse dans cette étude de Joëlle Demougeot-Lebel.

Demougeot-Lebel J., Enseignants-chercheurs de la Génération Y : incidence sur les pratiques pédagogiques ? Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur, Vol. 30, n°3, 2014.

Résumé
« Cette recherche exploratoire s’appuie sur une enquête qualitative par entretiens semi-directifs pour investiguer les attitudes, méthodes et outils utilisés par 22 maîtres de conférence (MCF), appartenant à ladite Génération Y. Trois hypothèses liées aux caractéristiques attribuées à cette génération sont étudiées : leur besoin d’innovation ; leur aisance avec les technologies ; leur capacité à être multitâches. Nos résultats 1) mettent au jour une diversité de pratiques inscrites cependant dans un modèle magistro-centré ; 2) suggèrent que l’usage des outils numériques pour enseigner ou communiquer avec les étudiants n’est pas une pratique universelle ; et 3) que la prise en compte de l’étudiant dans la relation pédagogique est importante.

Voici les hypothèses de  cette étude :

  1. Hypothèse 1 : Les membres de la Génération Y sont considérés comme créatifs, actifs dans leur recherche d’informations et ayant le goût de l’innovation. Selon cette hypothèse, nous nous attendons donc à ce que les jeunes MCF, dès qu’ils en ont la latitude, abandonnent les méthodes d’enseignement transmissives, telles que le cours magistral, et mettent en place des pratiques pédagogiques innovantes dans les cours qu’ils donnent à l’université.
  2. Hypothèse 2 : On considère comme une évidence leur habileté à utiliser Internet et la technologie. Nous faisons donc l’hypothèse qu’ils utilisent les technologies pour enseigner. Nous recherchons ici l’usage d’outils numériques à des fins pédagogiques.
  3. Hypothèse 3 : Considérés comme multitâches (ils auraient l’habitude de faire plusieurs choses en même temps), nous faisons l’hypothèse qu’ils sont plus « compréhensifs » quand face à eux des étudiants semblent faire tout autre chose qu’écouter leur cours. 

Réponses à découvrir dans le texte intégral : <http://ripes.revues.org/pdf/883>

Manuel de pédagogie universitaire (à télécharger)

Une équipe de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth propose un manuel complet de pédagogie universitaire librement et gratuitement téléchargeable. Une véritable aubaine pour tou.te.s les francophones, un immense merci aux 13 auteur.e.s et aux infrastructures qui permettent cette mise à disposition. Continuer la lecture de Manuel de pédagogie universitaire (à télécharger) 

« Six leviers pour améliorer l’apprentissage des étudiants du supérieur », article de M. Poumay, 2014

Dans la revue RIPES, un article de Marianne Poumay qui dresse un panorama intéressant des méthodes à mettre en place pour favoriser les apprentissages dans le supérieur.

Résumé

Sur base de rapports rédigés par 200 enseignants de l’Université de Liège, mais aussi sous l’influence de la littérature en pédagogie universitaire, cet article présente six leviers de l’innovation pédagogique dans le supérieur. Nous analysons ensuite une innovation – l’introduction de l’outil « gestion individualisée des compétences » dans un programme d’orthophonie de l’Université de Liège – au regard de ces six leviers et nous mentionnons les régulations d’ordre pédagogique et d’ordre organisationnel envisagées pour l’année académique suivante, de même que quelques pistes de recherche. Une conclusion rappelle le rôle de différents leviers, dont la prise en compte n’est pas une garantie de succès de l’innovation, mais plutôt un moteur de changement au sein d’un cours ou d’un programme, gardant le cap sur l’apprentissage de l’étudiant.

Lire l’article sur le site de la revue